BLOGUE

Réemploi des matières résiduelles

23 mai 2018

Le réemploi: autant d’avantages que de possibilités. Les retombées du réemploi sont multiples et se regroupent dans les trois sphères du développement durable que sont l’économie, la société et l’environnement :

  • si le réemploi est un acte substitut à l’acquisition d’un bien neuf, il aide à la préservation des ressources naturelles par la réduction à la source
  • en contribuant à l’allongement de la durée de vie d’un bien, le réemploi retarde l’étape d’une transformation plus importante qui requiert davantage d’énergie, comme le recyclage
  • le réemploi fait naître de nombreuses occasions favorables sur le plan économique (prix avantageux et création d’emplois)
  • le réemploi permet aux personnes moins fortunées d’acquérir des biens à faible coût auprès d’organismes de bienfaisance
  • le réemploi constitue dans bien des cas une option plus écologique que l’élimination.

Les acteurs du réemploi au Québec

Le réemploi d’une grande variété d’articles explique la présence d’acteurs très diversifiés dans ce secteur au Québec, qu’ils soient de bienfaisance ou à la recherche d’occasions d’affaires. On évalue que les entreprises à but non lucratif représentent environ les deux tiers de l’ensemble des acteurs du réemploi. Ces entreprises sont de différentes natures: entreprises d’économie sociale, organismes de charité, centres de travail adapté (CTA), centres de formation en entreprise et récupération(CFER), institutions religieuses ou caritatives, etc.